Bienvenue dans la commune de Sangarédi

Présentation de la commune de Sangarédi

Créée en 1960, l’arrondissement de Sangarédi doit son expansion grâce au développement des activités minières dans la localité. Ce qui du reste a entrainé le transfert du siège de l’ancienne circonscription territoriale du village de Boullèrè, à l’actuelle cité minière de Sangarédi en 1973. Dans la mise en œuvre du processus de décentralisation, cette sous-préfecture fut érigée en Collectivité locale, le 18 Décembre 1991.

 

La CR de Sangarédi est située à 72 km du chef-lieu de la préfecture de Boké. Elle s’étend sur une superficie de 2 837  km2 et est limitée à l’est par la sous-préfecture de Missira (préfecture de Télimélé), à l’ouest par la sous-préfecture de Tanéné, au nord par la sous-préfecture de Wendou Borou (préfecture de Gaoual) et au sud par les sous-préfectures de Daramagnaki (Préfecture de Télimélé) et Malapouya (Boké).

 

     Le climat  du type tropical, est caractérisé par l’alternance de deux saisons : une saison pluvieuse de 6 mois (juin à novembre) influencée par une prédominance de la mousson et une saison sèche de 6 mois (décembre à mai) avec une prédominance de l’harmattan. On note également, une pluviométrie qui varie en moyenne entre 1 200 et 3 200 mm par an. Le cycle climatique, connaît actuellement une perturbation en raison des activités minières et de la pression humaine sur l’environnement. Les températures minimales et maximales enregistrées récemment en 2008, sont respectivement de 15°C  et 45°C.

 

Du type foutanien, le relief est particulièrement accidenté, caractérisé par la présence massive des cuirasses ferrugineuses appelée « bowé ». La circonscription administrative fait partie intégrante des espaces abritant les 2/3 de  gisements de bauxite du monde. Sa végétation est arborée et herbacée, et souvent parsemée d’ilots forestiers.

 

La CR de Sangarédi est arrosée par deux grands fleuves à régime régulier, le Cogon longeant la CR du Nord-Ouest au Sud Est et la Tinguilinta traversant la CR de l’Est au Sud-Ouest. Plusieurs autres rivières et marigots à régime irrégulier arrosent la CR, ce sont les Thiapikouré, Pora, Kewewol, Lopewol, Popobadielwol, Bhodiwol.

 

La population est estimée à 152 400 habitants, dont 78 728 femmes (52%) pour une population imposable de 25 212 personnes. Elle est composée de plusieurs ethnies dont : Peulh ; Soussou ; Malinké. L’ethnie dominante est le peulh et le dialecte le plus parlé est le Poular.

 

Les activités des communautés sont agro-pastorale à 88%, tandis que les autres sont l’élevage (10%), la main d’œuvre ouvrière (1,5%), et les fonctionnaires (0,5%).

 

La CR de Sangarédi compte onze (11) districts, comprenant 77 secteurs et 219 villages. Elle dispose d’une administration décentralisée et est dotée de la personnalité morale et d’une autonomie financière. Elle est composée d’un organe exécutif représenté par le Président de la délégation spéciale de la C R, le Vice-Président et d’un organe délibérant composé par l’ensemble des conseillers dénommé conseil communal. 

 

Au niveau de l’administration déconcentrée, elle est dirigée par un sous-préfet nommé par Arrêté Ministériel, et qui veille au bon fonctionnement de l’administration à la base et exerce la tutelle rapprochée directe de la C R. A l’instar des autres sous-préfectures de la Guinée, celle de Sangarédi a sous sa tutelle directe l’ensemble des services techniques déconcentrés de l’administration préfectorale.

 

Voir le PDL 2016-2020 de Sangarédi pour plus de détails.

 

Carte de la commune de :Sangarédi

Carte de la CR de Sangarédi